Langue

Devise

Découvrez nos villas

Les météores de Kalambaka : trésor grec

Rédigé le : 11 Juillet 2019

Véritable joyau du paysage grec mais aussi de sa culture et de son histoire, les météores sauront vous épater si vous y faites un tour. Situées au Nord de la Grèce, cette formation géologique abrite, aujourd’hui encore, des monastères du XIVe et XVe siècle. Ils sont juchés au sommet de falaises, et les atteindre peut s’avérer parfois complexe.
Le site, d’une grande beauté, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et vaut largement le détour. Selon les dires des traditions, les rochers qui constituent le lieu ont été envoyés du ciel, d’où leur nom de “météores”. Ces grandes falaises sont en réalité nées de l’érosion, due à la présence d’un fleuve se jetant dans la mer de Thessalie pendant l’ère tertiaire.

Osez découvrir cette région méconnue de la Grèce et ajoutez cette visite sur votre bucket list !

Les monastères des météores

Les monastères des météores

Les premières populations sont arrivées sur place au Xe siècle, mais le premier monastère, le Megalo Meteoro date de 1382. Plusieurs ont suivi, 22 au total, tous juchés au sommet des falaises. Malheureusement, aujourd’hui, seuls 6 sont encore en activité.

Autrefois, il fallait utiliser un système de poulies et de filets pour parvenir jusqu’au lieu saint, mais des escaliers ont été construits courant XXe siècle. Néanmoins, le système fonctionne toujours pour faire monter des provisions notamment.

Voici notre sélection des plus beaux monastères :
 

Le monastère Megalo Meteoro


Ce monastère est le premier ayant été construit dans la région, mais c’est aussi le plus touristique. Il est très grand et dispose d’un musée qui retrace son histoire et celle de la région. Certaines installations de l’époque n’ont pas survécu, mais ont été reconstituées, comme les cuisines par exemple.
 

Le monastère Agios Nikoalos


Probablement le plus authentique de tous, ce monastère est également l’un des plus petits. C’est un monastère chrétien orthodoxe, qui dispose d’une très belle vue depuis la terrasse. Il contient également une reconstitution de cellule qui permet de se figurer comment il était à l’époque.
 

Le monastère de Saint-Antoine


Le plus original de tous en raison de son caractère semi-troglodyte, ce monastère ne peut être visité. Cependant, vous pouvez admirer ses grottes et les échelles qui servent à y accéder.

Quelques informations pratiques

Quelques informations pratiques

L’entrée des monastères est payante, et vous coûtera 3€ par monastère et par personne. Si vous faites le choix d’une visite guidée de la région, comme il en existe beaucoup, sachez que le prix de l’entrée du monastère n’est pas inclus dans le coût de l’excursion.
Par ailleurs, les monastères sont fermés certains jours de la semaine, mais jamais en même temps. Vous ne pourrez donc pas tous les visiter le même jour. Nous vous conseillons d’en visiter 3 ou 4, afin d’avoir un bon aperçu de ce qu’ils pouvaient être à l’époque, sans être écrasé sous les informations concernant chaque lieu pour autant.

Les monastères sont des lieux religieux, ainsi vous ne pourrez entrer si votre tenue ne convient pas aux moeurs. Pour les femmes, jupes et shorts courts sont interdits, ainsi que les débardeurs. Vous devez impérativement couvrir vos épaules et vos genoux. Pour les hommes, même chose : les shorts courts et les débardeurs sont interdits. Vous pouvez vous voir refuser l’accès à un monastère si votre tenue n’est pas adaptée mais normalement, ils tiennent des vêtements de secours à votre disposition.

La marche d’approche des monastères peut être abrupte et épuisante. Prévoyez donc bonnes chaussures (l’idéal serait d’avoir des chaussures de randonnée) et de quoi vous hydrater, car il fait très chaud en été.

De nombreuses excursions sont organisées depuis Athènes (qui se situe environ à 4h30) de route. Vous pouvez choisir votre formule parmi plusieurs : excursion à la journée ou sur plusieurs jours, avec transport en bus ou en train depuis la capitale. La visite sur plusieurs jours est très sympathique car elle permet d’admirer le lever et le coucher du soleil depuis les hauteurs. Si vous restez plusieurs jours, découvrez la gastronomie locale dans de petits restaurants, plus authentiques que ceux dans les grandes zones touristiques.

Et les sportifs ?

Et les sportifs ?

Pour les sportifs, la région est le lieu idéal pour pratiquer le VTT, la randonnée ou l’escalade.

Les chemins reliant les monastères entre eux et autrefois empruntés par les moines, appelés monopatia, sont encore accessibles et praticables aujourd’hui, bien que la plupart des visiteurs préfère emprunter la voiture pour se rendre dans les lieux sacrés en raison du dénivelé. Le chemins sont donc très calmes et seront pour vous l’occasion de marcher en admirant un paysage chargé d’histoire.

De nombreuses randonnées encadrées par un guide sont également proposées : pour environ 35€ par personne, vous pourrez découvrir tous les secrets de la région avec un guide local qui parle grec ou anglais. 

Amateurs de sensations fortes, préférez l’escalade à la randonnée et crapahutez entre les monastères accompagnés d’un guide qui saura vous captiver.

L’excursion vers les météores de Kalambaka sera donc pour vous l’occasion de faire une visite où vous pourrez découvrir à la fois la richesse de la culture et de l’histoire grecque et la beauté des paysages du district de Trikala, souvent méconnus.