Langue

Devise

Découvrez nos villas

Culture, patrimoine et traditions de l'île Maurice

Eau turquoise, plage de sable fin et faune exceptionnelle sont autant d’aspects qui caractérisent l'île Maurice. Pourtant, ce qui définit au mieux ce petit coin de paradis, c'est sa diversité ethnique et son patrimoine culturel, qui tire ses racines d’un passé colonial sulfureux, mais qui est aujourd’hui le résultat d’une société multiculturelle aux religions et traditions très variées. 

Culture, patrimoine et traditions de l'île Maurice - Île Maurice

Portugais, Néerlandais, Anglais : une succession de colons jusqu’à l’indépendance de l’île Maurice

Les premières années de Maurice

L'île Maurice est née dix millions d’années plus tôt à la suite d'une éruption volcanique sous-marine. La chaîne de montagne de Port-Louis à Moka en est le plus grand vestige : elle est le plus grand cratère volcanique de l’île.

Ce petit bout de Terre d’environ 2000 km carré fut d’abord découvert par les Portugais en 1510. Il aura pour premier nom : île de Cirné. L’appellation Ile Maurice telle qu’on la connaît aujourd’hui fut donnée par le prince Néerlandais, Maurice de Nassaus, lorsque les Pays-Bas prirent possession de l'archipel aux portugais en 1598.

En 1715, les Français conquiert l’île et la renomme Île-de-France. Le port de Port-Louis est alors construit et par la même occasion, la ville de Port-Louis devient la capitale de l’île.

La défaite des Français contre les Anglais lors de la bataille du Cap Malheureux met un terme à la possession française. L'île est renommée Maurice par les Anglais qui l’occupe jusqu’en 1968, date de l’indépendance du peuple Mauricien.

Le grand nombre d’esclaves amené sur l'île entre 1510 et 1835 (année de l’abolition de l’esclavage) explique la pluralité des ethnies sur l’île. Issues du Mozambique, du Sénégal et de Madagascar, l’abolition de l’esclavage a permis à ces populations de s’émanciper, et les changements économiques et sociaux menés ont attiré de nouveaux travailleurs issus d’Inde pour travailler dans les champs de canne à sucre.

La délivrance de Maurice : Le jour de l’indépendance

Le 12 mars 1968 marque le jour de l’indépendance de Maurice. C’est un jour très important dans la culture locale, célébré au moyen de parades, musiques et spectacles. À ce titre, la couleur Rouge du drapeau mauricien fait référence au sang coulé pour obtenir l’indépendance. Le jaune évoque la lumière du soleil, le bleu, l’océan et le vert, la culture du sucre et la richesse naturelle de l’île.

Vingt-quatre ans plus tard, l'île Maurice devient une république sous la présidence de Veerasamay Ringadoo.

Une Mosaïque culturelle, résultat de son histoire

La mosaïque culturelle de Maurice, c’est une variété de danses traditionnelles et musiques, un artisanat local qui se perpétue au fil des siècles et de nombreuses traditions.

Quelle pop-culture à Maurice ?

Issues des quatre coins du monde, de l’Afrique à la Chine en passant par l’Inde, danses et musiques mauriciennes font partie intégrante de la culture propre à l’île. Les styles les plus répandus sont le Séga, le Reggae et le Seggae. Genre musical et danse, le Sega mêle différentes origines telles que des racines africaines, latino-américaines et caribéennes. Il s’agit d’une danse festive où l'on fait glisser ses pieds sur le sol sans jamais les lever. Les différents instruments du Sega sont la Maravane, la Ravane (tambour taillé dans du bois, recouvert d’une peau de chèvre) et le Triangle. 

Culture, patrimoine et traditions de l'île Maurice - Île Maurice

Maquette de bateaux, Vannerie, Rhum : l’artisanat local mauricien

L'artisanat local est cher aux Mauriciens. C’est le premier fabricant et exportateur de maquettes de bateaux en bois sur mesure. Située à Goodlands, Historic Marine est la plus grande fabrique de maquettes de l’île et est ouverte à la visite.

Les Mauriciens ont également beaucoup développé l’art de la Vannerie, une des activités artisanales les plus anciennes de l’île. Elle consiste à fabriquer des objets tressés avec des fibres végétales. Si cet art n’était qu’au début simplement réservé aux objets utilitaires, la vannerie s’est désormais bien développée au profit d’objets décoratifs variés. Paniers, chapeaux, « tant lekol » et « tant bazar » constituent la spécialité des Laperetés, artisans qui habitent Poste-de-Flacq.

Enfin, le Rhum est le produit phare de l’artisanat mauricien, grâce aux nombreuses plantations de canne à sucre répartit sur toute l’île. À ce titre, vous pouvez visiter la Rhumerie de Chamarel.

Une harmonie de religions différentes

Cette pluralité culturelle se retrouve également dans les religions, car aucune n’est officielle sur Maurice. Chrétiens, Hindous, Bouddhistes, Musulmans et d’autres religions du monde cohabitent et participent à la diversité de Maurice. Ne soyer donc pas surpris de voir que l’île regorge d’édifices religieux tels que des églises, mosquées et temples. L'hindouisme reste la religion dominante avec 52% de fidèles Mauriciens partagés entre ceux dit Hindous (originaire du Nord de l’Inde) et les Tamouls (venant du Sud).

Naturellement, l’île se caractérise également par le multilinguisme et ne possède pas de langue officielle. Créole franco-mauricien, morisyen, tamoul ou encore hindi sont autant de langues parlées sur l’île. Le Français et l’Anglais sont tout de même les plus répandus.

Culture, patrimoine et traditions de l'île Maurice - Île Maurice

De grandes traditions religieuses de l’Ile

Le métissage de la population mauricienne explique les nombreuses traditions sur l’île.

Tout d’abord, une des grandes fêtes religieuses de Maurice est le Thaipoosam Cavadee ayant lieu tous les ans entre janvier et février. Tradition des Tamouls, ils célèbrent et rendent hommage au Dieu Muruga dans les nombreux temples mauriciens.

Divali est également une fête Indienne très populaire célébrée à Maurice. Surnommée la fête des lumières, les festivités durent cinq jours au cours desquels toutes les communautés mauriciennes se rassemblent et illuminent les rues avec des milliers de petites lampes vénèrent Lakshmi, déesse de la richesse et font éclater des pétards pour éloigner les mauvais esprits. Spectacle visuel garanti.

Un Nouvel an chinois à Maurice ?

La communauté chinoise est également très présente à Maurice : le Nouvel an chinois est célébré chaque année par les Mauriciens. Les rues s’animent alors avec des feux d'artifice et les danses traditionnelles du lion et du dragon y sont représentées durant tout l'événement.

Depuis une quinzaine d’années, le quartier de Chinatown à Port-Louis organise un festival culinaire et culturel fin avril, début mai. Le temps d’un weekend, le quartier arbore les couleurs de la Chine avec l’installation de lanternes rouges et jaunes. Au programme, découverte de la culture chinoise par le biais de plats traditionnels, de spectacles musicaux typiques et d’expositions. 

Découvrez notre sélection de villas de luxe pour votre prochain voyage Île Maurice

Villa Teresa

3 Chambres

Villa Bon Vini

3 Chambres

Villa L'Ilot

4 Chambres